.

Gallinette.net

Précédent   Gallinette® Elevage de poules et d'animaux de basse-cour > Comment créer un élevage de poules
------------------------
Liens commerciaux
Galerie Photos Marquer les forums comme lus
Le saviez-vous ...?
Bien que le forum soit fermé, vous pouvez utiliser le moteur de recherche et visitez le nouveau site Gallinette.
<< Précédente info bulle - Info bulle aléatoire - Prochaine info bulle >>

» Publicités
» News
Gestion du petits élevage de volailles
Oct 12, 2007 - 4:23 PM - par Karline
Gestion du petits élevage de volailles

1. Les soins aux volailles pour augmenter la productivité.
Toute amélioration dans les soins apportés aux petits troupeaux de volailles produisent une amélioration de la survie, de la croissance et de la production d’oeufs. L’objectif est d’améliorer la productivité avec une augmentation minime du coût des aliments et du temps consacré à
l’élevage. Lorsqu’on protège les poussins de la pluie et des prédateurs et lorsque qu’on donne des aliments durant 2 à 4 semaines après l’éclosion, on double ou triple le nombre de poussins survivants, comparés aux poussins qui sont laissés à eux-mêmes pour la recherche d’aliments. La vaccination contre la maladie de Newcastle et autres infections améliore aussi la santé du troupeau. Les poules préfèrent pondre dans un nid à l’écart. Si un nid est prévu, dans un endroit sombre et surélevé, on récupère plus d’oeufs!

Les volailles sont gardées dans de multiples conditions de régie.

a) En liberté totale.
Le troupeau est composé de poulets d’âge variés, des deux sexes. On permet aux volailles de trouver leur nourriture librement dans le village, la forêt, les champs et le long des routes.
  1. Le niveau de régie le plus bas est présent quand aucun soin n’est donné et que les poulets trouvent leur nourriture et leur eau là où ils vivent. Ils nichent dans les arbres durant la nuit. Les poules pondent habituellement une ou deux séquences d’oeufs par année, dans des nids cachés.
  2. Un abri pour la nuit est fourni. Petites cabanes, boites, cages surélevées fournissent abri et protection contre les prédateurs et les intempéries. Ces endroits doivent être bien ventilés et munis d’ouvertures suffisamment petites pour empêcher les prédateurs et la vermine d’y entrer. Le grillage métallique ou autre est très utile dans ces cas. L’abri doit avoir au moins 60 cm de hauteur et être muni de perchoirs.
  3. Cour fermée et abri pour la nuit. L’abri est comme décrit en 2. Les déchets de cuisine et de jardin sont mis dans cette cour ainsi que l’eau. La cour doit permettre aux volailles de se déplacer librement à l’extérieur mais empêcher les chèvres, porcs et autres animaux d’y entrer.
b) Troupeau d’arrière cour avec abri pour la nuit.
Ces troupeaux sont gardés dans un espace clôturé plus ou moins grand où ils reçoivent plus de soins et sont à l’abri. Ce peut être des troupeaux d’âge divers et des deux sexes, mais aussi des groupes de poulets gardés pour la
production de viande (broilers) ou d’oeufs. Le propriétaire peut laisser d’autres volailles chercher de la nourriture à l’extérieur de l’enclos.

I. Liberté partielle.
La cour fermée peut contenir un jardin, des arbres fruitiers ou un champ où les volailles peuvent trouver une partie de leur nourriture. Elles ont accès à de l’eau. L’aliment frais sous forme de déchets de jardin, de cuisine, de plantes cultivées ou sauvages, de graines, de déchets d’aliments industriels etc. peut être donné à volonté. Les surplus sont enlevés à chaque jour pour être donnés aux autres animaux. Des grains ou autres aliments secs avec ou sans suppléments commerciaux peuvent aussi être fournis. Pour les poules pondeuses, des nids sombres et surélevés contenant une litière appropriée doivent être disponibles. Les nids peuvent être dans le secteur clôturé ou dans l’abri. L’entrée du nid doit être couverte ou en forme de tunnel, en face de celui-ci. Si les nids sont dans l’abri, le dos de ceux-ci doit pouvoir s’ouvrir pour le ramassage des oeufs à partir de l’extérieur. Les poules vont pondre beaucoup plus d’oeufs si la lumière artificielle est fournie le matin et le soir; il faut 15 à 16 heures de lumière par jour. Si la lumière est fournie très tôt (débutant à 03;00 h.) la plupart des poules vont pondre leurs 3 oeufs avant midi. Il faut aussi donner de la lumière supplémentaire le soir, lorsque les journées raccourcissent, afin que la durée d’éclairage n’aille jamais en diminuant.

II. Tout l’aliment est fourni. Le troupeau peut être dans une cour plus ou moins grande, à l’ombre d’arbres ou d’abris. Aucun aliment n’est disponible sauf celui apporté par l’éleveur, frais ou sec.

c) Enclos ou cages.
Les volailles sont confinées à leur enclos ou cages tout au long de leur vie ou, dans le cas des pondeuses à partir du moment ou elles vont pondre. Les propriétaires peuvent incuber et élever leur volailles de remplacement ou acheter des oeufs d’incubation de voisins pour les faire couver par leurs poules ou en incubateur. Ils peuvent aussi acheter des poussins de
l’accouveur ou des poulettes de remplacement.

I. Cages.
De bonnes cages peuvent être fabriquées à la main avec des petites pièces de bois ou du bois fendu en deux ou en quatre, ou des tiges de bambou fendues ayant 1 cm de largeur. Il faut un espacement de 1 à 2 cm entre les lattes du plancher et le côté arrondie des lattes placé vers le haut. Les lattes du plancher seront supportées par des bâtons droits de 5
à 8 cm, espacés de 10 à 20 cm, le tout supporté par une structure de bois ou des poteaux plantés dans le sol. L’espace entre les lattes des côtés et du dessus des cages peut être plus grand. Les côtés, le dessus et la porte peuvent être attachés ou fixés pour former un grillage ou un treillis. Les mangeoires et les abreuvoirs peuvent être faites de panneaux ou, lorsque
disponibles, de tiges de bambou de 5 à 12 cm de diamètre. On peut éviter le gaspillage en enlevant seulement le tiers supérieur de la tige plutôt que de la fendre en deux. Les mangeoires et les abreuvoirs sont habituellement placés en dehors de la cage. L’ouverture d’accès à l’eau et l’aliment doit être assez grande pour que la tête des volailles passe et placée horizontalement. Le fourrage frais ou autres aliments frais peuvent être mis sur un plateau dans la cage ou hors de la cage, les résidus doivent être nettoyés à chaque jour. Les volailles en cage qui reçoivent du fourrage ou des aliments fibreux ont besoin de manger du gravier (petites roches dures et insolubles) pour moudre la fibre. Pour les poules pondeuses le plancher peut être légèrement incliné pour permettre aux oeufs de rouler vers une surface hors de la cage (comme les cages commerciales en treillis ). Comme les poules préfèrent une surface plate, la pente doit être très peu accentuée. Les cages peuvent être petites pour contenir de 1 à 3 poules ou plus grandes pour contenir de 8 à 10 poules. Les grandes cages peuvent avoir des perchoirs ou des espaces en retrait, comme des nids. Les cages doivent être à 0,5 ou 1 mètre du sol.
Les cages peuvent être à l’extérieur dans lequel cas elles doivent être à l’abri du soleil et de la pluie. Si le dessus de la cage est en métal, il doit y avoir un matériau isolant entre les poules et le dessus afin d’empêcher la chaleur radiante d’atteindre celles-ci. Les cages peuvent être disposées en rangée simple ou dos à dos, sous un même abri.
Parfois il faut une structure pour mettre les volailles à l’abri du vent. L’eau doit être disponible en tout temps. Les cages artisanales sont satisfaisantes pour aussi peu que 3 à 5 poules, voire quelques centaines.

II. Poulaillers traditionnels.
Les structures en argile ou argile et paille, les toits en paille avec structure de bois et de métal sont très appropriées pour de petits troupeaux, sous un climat chaud. Il faut des ouvertures de 0,5 à 1 mètre dans le haut des murs, pour la ventilation et l’éclairage. Le faîte du toit doit être ajouré pour la ventilation. Ces ouvertures doivent être grillagées pour éviter l’entrée des oiseaux sauvages et des prédateurs. Le plancher doit être surélevé afin d’éviter les inondations. Le plancher peut
être recouvert d’herbe séchée ou de paille. Ce type de bâtiment peut être utilisé pour les poules pondeuses et les poulets à griller (broilers) et aussi, comme abri pour les poulets en liberté ou en enclos.

III. Poulaillers commerciaux ou commerciaux modifiés.
Les poulaillers commerciaux devraient avoir un plancher de béton pour les volailles élevées au sol ou un plancher en grillage ou en lattes qui permet aux fientes de tomber en dessous de celles-ci. Les enclos devraient être
situés dans un endroit bien drainé afin d’éviter tout risque d’inondation. En fonction du climat, les murs du bâtiment peuvent être grillagés ou leur partie basse faite de panneaux de bois, de plastique ou de béton ou autre matériau afin d’assurer une protection contre le froid et le vent, lorsque nécessaire. Il faut une ventilation adéquate en tout temps. Si la toiture est en métal, il faut un plafond qui va empêcher la chaleur radiante d’atteindre volailles. La toiture peut être plate avec une pente dans une direction ou en pignon. Si la toiture est en pignon, il doit y avoir une ouverture au sommet afin d’assurer la ventilation, cette ouverture doit être protégée de
la pluie, soit par un couvercle surélevé ou en faisant se croiser les deux pans de la toiture à des niveaux différents.
Les poulaillers commerciaux pour poulets à griller ont des côtés en toile de plastique qui peuvent être abaissés lorsqu’il fait chaud ou remontés lors du démarrage des poussins, la nuit, par temps froid, lors de vent fort ou lors de pluie. Les poules pondeuses peuvent être gardées dans des cages commerciales grillagées dans des poulaillers ouverts ou des poulaillers grillagés à l’épreuve des oiseaux sauvages et des prédateurs.



Deux types de toitures ouvertes qui augmentent le passage de l’air et qui permettent a la chaleur de s’echapper. Ceci peut être utilise pour les poulets en cages ou sur littiere. Les cotés du bâtiment ainsi que sa toiture surelevee sont grillages ou supportés par des poutres. Si la toiture est en
métal, un plafond de feuille de palmier, de carton, ou de panneaux de bois (avec des fissures ou des trous permettant le mouvement de l’air) vont empécher la chaleur radiante d’atteindre les volailles.
Une toiture renversee permettant d’augmenter le mouvement de l’air a travers le batiment pour les endroits ou la vitesse du vent est faible.
0 Réponses | 23 136 Affichages
» Abrevoir galvanisé pour poules
» Powered by Google Translate
» Recherche
» Poules: recyclage des dechets menage
» S'identifier
identifiant:

Mot de passe:

Not a member yet?
Register Now!
» Sondage
combien de temps par jours concacrez-vous a vos gallinacés ?
» Liens commerciaux
» Tshirts
Boutique en ligne de Tshirts Gallinette
» Photographies de poules
Powered by vBadvanced CMPS v3.2.3
Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h19.

Édité par : vBulletin® version 3.6.12
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #13 par l'association vBulletin francophone
Powered by vBadvanced CMPS v3.2.3
Certificat de dépôt Gallinette.net® à éclot le 9 Octobre 2003 . Déclaré à la cnil.fr N° 1089278
Les différentes textes & images utilisées sur le site sont la propriété exclusive de leurs propriétaires respectifs.