Alors que l’été s’achève et que l’automne s’annonce, les feuilles d’arbres ne sont pas les seules à tomber. En effet : si vous avez à peine construit un poulailler et que c’est votre première année consacrée à l’élevage des poules, vous resterez peut-être surpris du changement important ayant lieu à la fin d’août, début septembre. Chaque année, immanquablement, le sol du poulailler se tapisse d’un lit duveteux. Un coup d’œil à vos poules un peu déplumées vous en diront la provenance.

Cette allure étrange, cette chair de poule exposée par bouts, fait peur à plusieurs. Il faut bien avouer que ce n’est pas très joli… Or, ce n’est pas une catastrophe ou un problème à régler pour autant. La mue des poules est un phénomène naturel – pas le résultat d’un mauvais traitement de votre part !

Voyons voir plus en détail le pourquoi et comment de tout cela, ainsi que les gestes à poser pour aider vos poules à travers cette période de mue.

Pourquoi la mue ?

Mue des poulesOn retrouve plusieurs facteurs derrière la mue des poules. Parmi les plus communs, on retrouve :

– un changement d’éclairage (avec les jours qui raccourcissent après l’été) ;
– fatigue ou maladie ;
– un carence nutritive ou un manque de liquide ;
– l’apparition de stress ;
– ou tout simplement la fin du cycle de ponte.

Ces raisons sont variées, mais il convient de se rappeler que si vos poules sont âgées d’au moins 12 mois et sont en bonne santé, sans parasite externe ou autre problème, il s’agit d’une mue tout simple et naturelle. Vos poules se débarrassent ainsi de leurs vieilles plumes, en font pousser de nouvelles qui les aideront à s’adapter au climat et, cerise sur le gâteau, leur système immunitaire est amélioré à la fin du procédé. Grosso modo : c’est moche, mais c’est utile. Il n’y a donc pas à avoir peur !

La mue des poules, ça ressemble à quoi ?

Mue-des-poules-poule-cochin-gallinetteUne poule qui perd ses plumes ne vous rapportera aucun prix de beauté, mais une fois son nouveau plumage lisse et brillant acquis, cette même poule paraîtra plus jeune et belle qu’avant sa mue.

Comme tout cycle, la mue a ses étapes : d’abord la tête, le cou, puis les ailes, la poitrine, le dos, un vent de changement vers le bas qui finit par la queue. Nos poulettes se changent donc de la tête aux pieds – les durées demandées peuvent varier. Certaines poules finiront leur mue très rapidement, d’autres prendront leur temps. On compte entre 1 et 3 mois généralement pour que le cycle s’achève.

En outre, vos poules ne feront peut-être pas leur mue en même temps… ou de la même façon. Les variations sont tout à fait normales. Toutefois, il y a certains signes « non-standard » à guetter pour aider vos poules durant leur mue.

Que surveiller pour une mue en santé

Mue-des-poules-plumes-poule-cochin-gallinetteBien que la mue des poules soit une occurrence répétitive et naturelle, cela ne veut pas dire qu’on doit les laisser complètement à elles-mêmes en attendant que ça passe !

En tant que bon éleveur, voici quelques problèmes potentiels à surveiller pour que vos poules demeurent en parfaite santé.

Perte de poids :
Une poule qui perd ses plumes aura l’air plus petite. Cela n’a rien d’étonnant : sans le volume accordé par leur plumage, leur corps semble soudainement plus maigre. Pour comparer, il n’y a qu’à penser à un chat persan rasé… plumes et poils font toute la différence dans le monde animal ! Cependant, il se peut aussi que votre poule perde véritablement du poids – et c’est à vous de vous assurer que la perte de poids ne devienne pas trop grande.
Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une poule qui perd ses plumes, c’est naturel. Mais une poule qui perd trop de poids peut tomber malade. Mieux vaut éviter les maladies durant la période de la mue, parce que…

Système immunitaire affaibli :
En règle générale, la mue des poules est un temps plutôt maussade dans le poulailler. Les (mauvaises) humeurs de vos poulettes se feront sentir. Il est important de savoir distinguer un air morose d’un air malade, puisque la période de la mue est synonyme de système immunitaire affaibli chez les poules. Si vous n’êtes pas certain de savoir distinguer l’un de l’autre, songez que, comme pour nous, si l’appétit va, tout va. Elles boivent, mangent et courent comme à leur habitude ? Parfait !

Pour le reste, vous n’avez qu’à vous assurer que leurs conditions restent propres et saines. En les gardant en bonne santé, vous n’aurez pas à craindre l’éruption d’un virus spontané !

Stress :
Une poule qui perd ses plumes est souvent désagréable, nous l’avons dit. Cela s’écoule sans doute du fait que leur mue est loin d’être agréable. Disons plutôt : leur mue peut être assez pénible.

Pour aider vos poules à effectuer cette transition, limitez le stress qu’elles doivent subir. Ne les manipulez pas (si possible), ne les déménagez pas dans un nouveau domicile, n’introduisez pas une nouvelle poule dans le poulailler…

Sang et infection :
Si de larges zones sont déplumés, ces zones deviennent sensibles et s’irritent facilement. Or, si vos poules se blessent ou sont blessés par d’autres poules (coups de bec, par exemple), il faudra les retirer du groupe afin de traiter la blessure et de vérifier qu’il n’y a pas d’infection.

Il arrive souvent que les poules arrachent leurs propres plumes ou celles de leurs voisines. À condition que celles-ci reçoivent suffisamment de protéines, une telle conduite ne devrait causer de problèmes majeurs. Cela dit, si vous remarquez qu’une de vos poules se fait « intimider » par les autres durant cette période épineuse, n’hésitez pas à la séparer du groupe pour sa sécurité.

Compenser les protéines perdues

Vers de farine pour les #poules #gallinette

Vers de farine pour les #poules #gallinette

En tant que mangeur d’œufs, nous, humains, savons que les œufs sont des aliments riches en protéines : les végétariens ovo-lacto ne se privent d’ailleurs pas de cette source riche et complète. Or, on se doute bien que si nous recevons des rations élevées de protéines, eh bien, nos poules doivent en produire – et donc en perdre – durant la ponte. Tout un travail !

Sans la variable humaine et marchande, les poules mangeraient simplement les écailles de leurs œufs pour regagner les éléments nutritifs perdus. Ne pouvant faire cela, les poules doivent donc entrer en mode « économie d’énergie ». Normal : les œufs contiennent 13% de protéine. Les plumes, entre 80% et 85%. C’est pourquoi, durant la mue, les poules cessent souvent de pondre pour se concentrer sur la repousse d’un nouveau plumage. Chez les coqs, c’est la fertilité qui en prend un coup.

Sachant cela, élaborer une nourriture nutritive pour vos poulets est une excellente idée. Pensez à accompagner leurs repas habituels d’une pâtée fait maison ayant au moins 20% de protéine. N’allez tout de même pas trop loin – trop de protéine créera une sacrée diarrhée.

Bien sûr, pas tout le monde ne se donne ces peines. Plusieurs éleveurs se contentent d’un type d’aliment à longueur d’année. Cependant, le petit extra sera très apprécié de vos amies du poulailler. Nourriture en boite comme le thon (de temps en temps !), ver de farine, œufs cuits ou restes de table, même : les poules font rarement la fine bouche et vous serez content de constater les effets positifs de vos soins attentifs et d’une diète riche en nutriments sur la mue des poules.

5 Commentaires

  1. Oliquatre

    Bonjour.

    Une de nos poules se déplume de la façon suivante :
    Par ici
    Si quelqu’un pouvait nous conseiller sur ce phénomène…
    Qu’il en soit remercié.
    Au plaisir de vous lire.
    😉

    • Bonjour Oliquatre,

      rien de bien grave, mais en dehors de ce problème, comment se comporte-t-elle ? (ponte, fiente, appétit, etc.)
      L’avez-vous vermifugé ?
      Vérifier s’il y a une présence de poux.

      À vous!

      • Oliquatre

        Bonjour et merci de votre réponse.

        Bien que plus timide et délicate que ses deux autres copines, elle se comporte « normalement », se précipite dès qu’elle entend la boite à graine, passe sa vie à étaler le compost pour y trouver ce qu’elle aime, bref, il n’y a que ce croupion déplumé qui nous étonne.
        Aucune n’a été vermifugée depuis leur arrivée, et pour les poux je ne crois pas, car les deux autres sont en pleine forme.
        Pour info, elles sont trois et vivent en liberté toute la journée sur un terrain d’environ 200m2. Le soir retour au poulailler sur pilotis.
        Autrement dit, elles ont plutôt une vie cool et font notre bonheur.
        De plus, chaque jour elles ont un petit entrainement sportif, lorsque notre labrador de 11 ans décide de faire semblant de les attraper.
        Cela dit, elles se vengent lorsqu’elles arrivent à entrer en douce dans la maison (à la faveur d’une porte mal fermée), et qu’elles finissent dans les croquettes du chien qui se « re-venge » à son tour en allant piquer le pain des poules.
        Une ambiance bien joyeuse malgré certaines contraintes liées à la propreté de la terrasse, entrée de garage, etc.

        Au plaisir de vous lire.

        • Bonjour Oliquatre,

          Vos poules ont tout pour être heureuses. <3

          Si vous avez vérifié qu'il n'y a pas de parasites interne et externe, il est probable que cette poule est plus gourmande que les autres. Elle a consommé un peu trop de nourriture de son copain le chien (protéines).

          Dans ce cas, je pense tout simplement à une diarrhée, les plumes se sont collées puis elle les a arrachés.

          Je vous conseille, en premier de l'empêcher de manger la nourriture pour chiens, puis de lui proposer un bon bain de poussière au sec.

          http://www.gallinette.net/bains-de-poussiere-des-poules/

          Bon rétablissement et tenez-moi informé de l’évolution.

          • Oliquatre

            Bonjour.
            L’automne et l’hiver aidant, les portes seront moins souvent ouvertes, et l’approche de la gamelle du chien rendu bien plus difficile.
            Nous allons veiller à ce qu’elle n’y ait plus accès.
            Merci de votre réponse et nous prendrons le temps de vous informer de l’évolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires