La couvade est un comportement basique et naturel chez les poules lorsqu’elles pondent des œufs (fertilisés ou pas) et est souvent accompagnée d’un comportement moins docile que d’habitude, vous pourrez alors remarquer que les poules couveuses ne se déplacent pas beaucoup sauf pour boire et manger, elles sont plutôt sédentaires et restent souvent dans le poulailler, mais elles adoptent un comportement plus ou moins agressif avec un hérissement de leurs plumes lorsque d’autres poules ou vous même vous approchez d’elles.

Certes, ces comportement sont tout à fait normaux en période de couvaison, mais ils peuvent aussi durer un certain moment même après, et donc, pour y remédier, nous allons vous présenter dans la suite de cet article nos meilleurs conseils et astuces pour vous aider à mettre fin et dissuader les poules de couver.

Conseils et astuces pour dissuader les poules de couver

Comme cité brièvement au début de cet article, la couvaison est un comportement tout à fait naturel et instinctif chez les poules pondeuses, ce n’est donc pas une maladie dont vous pouvez remédier à l’aide d’un traitement médicamenteux.

Jadis, pour réduire les périodes de couvade chez les poules, les fermiers usaient souvent de la maltraitance comme par exemple isoler les poules pondeuses dans le noir, ou encore les priver d’eau et de nourriture, ces comportements sont bien évidemment à bannir si vous voulez éviter de stresser vos poules et les garder en bonne santé, c’est pour cela que nous vous conseillons d’utiliser les méthodes que nous allons vous présenter ci-dessous pour cesser la période de couvaison le plus naturellement et paisiblement que possible :

  • Utilisez une cage spéciale pour l’isolement,
  • utilisez un enclos séparé de l’ensemble du poulailler,
  • utilisez un arbre pour une séparation temporaire.

poule couveuse

Une cage spéciale pour l’isolement

Premièrement, nous vous conseillons d’enfermer la poule couveuse en question dans une cage suffisamment grande pour l’accueillir et lui permettre de se tourner et bouger tout en lui procurent tous les éléments nécessaires pour la mettre à l’aise (eau, nourriture, foin, etc.), puis, dès la tombée de la nuit, couvrez la cage avec un tissu ou une bâche opaque afin de ne pas laisser passer la lumière.

Attention, cette méthode requiert une bonne hygiène de la cage, nous vous conseillons donc de la nettoyer quotidiennement et réitérer le processus jusqu’à ce que la poule ne couve plus.

Un enclos séparé de l’ensemble du poulailler

Si vous ne disposez pas de suffisamment d’espace ou de moyens pour utiliser une cage d’isolement, vous pourrez alors créer un espace ou enclos séparé du poulailler ainsi que de ses repères (nid, les autres volailles , etc.) afin d’y placer les poules couveuses.

Un arbre pour une séparation temporaire

Considéré comme un isolement partiel mais pas inefficace, cette méthode consiste à attacher la patte de la poule couveuse à un arbre en lui laissant suffisamment d’espace pour bouger et se déplacer à l’écart du poulailler.

L’étape d’après isolement

Afin d’obtenir les meilleurs résultats et surtout les plus efficaces, il faut à tout prix éviter de relâcher les poules couveuses de leur isolement trop tôt. En effet, la période d’isolement conseillée est de minimum 2 jours en restant vigilant et en continuant d’observer le comportement de ces dernières (attendez qu’elles reprennent leur comportement d’avant pondaison/couve).

Laissez un commentaire