Lancer un élevage de poules n’est pas si difficile que ça ! Ne soyez pas intimidé par tout le processus qu’il y a faire car il vous suffit uniquement d’appliquer les bonnes méthodes. Alors prenez votre courage à deux mains et commencez déjà les procédures.

Que vous soyez un professionnel en la matière ou un débutant, notre article d’aujourd’hui, vous accompagnera dans votre démarche en vous renseignant au mieux sur les choses à faire ou à ne pas faire dans l’élevage des poules pondeuses.

Démarrez donc votre nouveau poulailler sans crainte car nous sommes là pour vous conseiller.

La race de poule à choisir

Il existe une grande variété de race de poule sur le marché, et selon ce que vous ciblez ou ce que vous prévoyez pour votre ferme, vous pouvez choisir telle ou telle race. Ce choix peut se porter en se basant sur l’un de ces trois critères :

  • Élevage de poule pour leur viande ;
  • Élevage de poule pour leurs œufs ;
  • Élevage de poule pour la viande et pour les œufs.

la race de poule a choisir

Si vous prévoyez un élevage de poule pour leur viande, il faut opter pour des poulets fermiers car ces derniers grandissent plus vite et vous offriront une viande tendre de qualité. Et à cet effet, les poulets qui correspondent le plus à ces caractéristiques sont : les jersy giant et les wiyandottes.

Pour des poules pondeuses, choisissez les rousses, les gâtinaises ou alors les gélines de Touraine. Ces races de poules sont très recommandées pour la ponte des œufs (ils peuvent être bruns ou blanc) malgré leur apparence qui est assez svelte et petite par rapport aux autres poules.

Si vous voulez faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire bénéficiez de la viande ainsi que des œufs, alors vous avez bien raison ! Les races à adopter dans ce cas sont les poules de Marans ou les poules de gasconnes, si vous en prenez soin, elles vous produiront ces deux éléments que vous souhaitez.

Un abri pour vos poules

Lors du démarrage de votre élevage, deux choix s’offrent à vous : soit vous élevez vos poules en plein air ou vous décidez de les installer dans un poulailler.

Un élevage en plein air est logiquement moins coûteux puisqu’il demande uniquement un espace vert et une clôture pour éviter que vos poules s’échappent, ou qu’elles se fassent attaquer par des prédateurs. Mais pour un poulailler, il faudra investir un peu plus pour l’acquisition du matériel et des équipements adéquats, puis s’ajoutant à cela, les frais de son installation par un professionnel pour la mise en place d’une infrastructure où vos poules seront épanouies.

Faut-il un coq ?

l'alimentation de vos poules

Pour répondre à cette question, il faudra tout d’abord savoir ce que vous voulez obtenir de vos poules : si c’est simplement pour la ponte des œufs, sachez alors que les poules n’ont pas besoin de coq pour leur production car ce dernier ne fait que les féconder. Puis, si vous avez un voisinage assez près il pourra fortement les dérangera avec son chant très matinal. Mais si au contraire vous voulez agrandir votre poulailler, alors songez à adopter un coq qui concevra vos futurs petits poussins.

L’alimentation de vos poules

C’est surement ce qui vous coûtera le plus cher lors de l’installation de votre espace poulailler, mais cela en vaut la peine puisque c’est grâce à une nourriture saine et bien choisie que vous aurez des produits de bonne qualité, qu’il s’agisse de la viande ou alors des œufs. Pour réduire ces frais, achetez cette nourriture en gros (mélange de céréales et insectes séchés), qui est déjà moins cher que le détail, et cela vous permettra d’en avoir pour une longue période et dans ce cas économiser pour les prochaines prévisions.

Une attention particulière doit être apportée aux plus jeunes poules car elles sont fragiles. Pour ce faire, il faudra les nourrir les deux premiers jours d’une pâtée qui sera riche en protéine (entre 18 et 24 %) pour aider ces petites à grossir et à prendre du muscle. Pour le troisième jour, vous pouvez les nourrir normalement pour faciliter leur digestion.

Pour l’eau, il faudra privilégier un récipient qui ne sera pas haut mais plutôt facile d’accès, et qui évitera à vos poules de se noyer. Cependant, veillez à ce que cette eau soit propre ainsi que son récipient. Parlant toujours d’hygiène, il faudra offrir à vos poules un milieu sain qui doit être nettoyé régulièrement pour éviter les maladies et les parasites.

Laissez un commentaire