Comme à chaque saison de printemps et à l’approche de l’été, les poux des poules commencent à faire leur apparition, et cela est un vrai calvaire pour tous les éleveurs de poules, car mine de rien, ces acariens peuvent provoquer le pire dans un poulailler. Heureusement, des solutions existent afin de les éradiquer. Cet article va nous aider à y voir plus clair, à comprendre ce que sont les poux des poules, et quelles sont les maladies qu’ils peuvent véhiculer, mais surtout donner quelques astuces afin de ne plus avoir affaire à eux.

Qu’est-ce que c’est que les poux des poules ?

Les éleveurs ne les connaissent que trop bien, les poux de poules sont nuisibles, surtout  à grande échelle, si on ne fait rien pour s’en débarrasser.

Mais qui sont-ils ?

Les acariens, appelés poux rouges des poules, viennent s’installer sous les ailes des poules, c’est donc à cet endroit que vous devrez ausculter vos volailles, afin de ne pas perdre de temps pour les éradiquer. Car il faut savoir, qu’une fois que les poux pondent leurs œufs, il suffit d’une semaine pour que ceux-ci éclosent, grandissent et vont aussi donner naissance à d’autres larves et ainsi de suite. Donc, il faut peu de temps pour qu’un poulailler soit complètement contaminé. Les poux des poules peuvent s’avérer mortels pour nos gallinacées.

L’inconvénient, c’est que ces parasites externes vivent sur les poules. Pour les reconnaître, ce sont des insectes à 6 pattes, sans ailes et au corps aplati. Ils ne sont pas rouges, mais soit noirs, jaunes, ou grisâtres. On les appelle poux rouges, car c’est la couleur qu’ils prennent lorsqu’ils sont gorgés de sang.

Quels sont les symptômes des poux des poules ?

Vous devez apprendre à connaître les symptômes de ces insectes nuisibles :

  • Moins de ponte ;
  • Les poules vont se gratter intensément ;
  • Les poules vont commencer à se picorer la peau ;
  • Décoloration de la queue et de la poitrine des poules ;
  • Œufs de mauvaise qualité (points rouges sur les œufs) ;
  • Anémie des poules ;
  • La mort des poules par épuisement inévitable (poux se nourrissant du sang).

Tous ces symptômes doivent vous alerter sur la présence des poux rouges, qui sont transmissibles à l’homme et peuvent provoquer des allergies par piqûres.

Comment les faire disparaître ?

Il est normal de vouloir les faire disparaître, car ils sont responsables de la mort des poules, et transmettent aussi des maladies comme l’encéphalite, la salmonellose, mais aussi le choléra aviaire, et la spirochétose.

Des moyens naturels et chimiques sont disponibles pour s’en débarrasser, nous citerons entre autres :

  • La perméthrine et le tétrachlorvinphos à pulvériser ou en poudre ;
  • La lavande, l’absinthe, la menthe, la mélisse ;
  • L’huile de Neem ;
  • La terre de diatomées ;
  • L’ail.

La première solution est chimique, vous devrez la pulvériser sur les poules et dans le poulailler. Les herbes permettent de faire fuir les parasites grâce à leur forte odeur. De plus, votre poulailler sera odorant. L’huile de Neem sera pulvérisée en solution, sur les perchoirs, les nids, et aussi autour des crevasses. Lorsque tout sera pulvérisé, vous pourrez refaire rentrer les poules. Ne le faites pas en leur présence. Quant à la terre de diatomées, elle sera broyée et saupoudrée sur les plumes des volatiles, et aussi sur leur bain de poussière. Attention aux yeux des poulets, et il ne faut pas que vous en respiriez trop. Vous pourrez par contre la remplacer par de la cendre de bois. La terre de diatomées peut être comestible pour vos poules, à condition d’acheter cette qualité alimentaire.

On termine par l’ail, en complément d’eau et du jus d’ail, mettre de l’huile essentielle de lavande, vous pulvériserez les pattes des poules ainsi que le poulailler. Forte odeur garantie qui fera fuir les parasites.

Laissez un commentaire